Facebook domine le partage social, Pinterest est le roi du e-commerce et Google+ ne décolle pas

Le rapport trimestriel de Gigya sur l’analyse des contenus partagés en ligne est paru en Décembre, et comme on pouvait s’y attendre, les principaux ténors de cette industrie sont tous au rendez-vous. Petit bémol toutefois pour Google+ qui a toujours autant de mal à prendre son envol.

Chaque fin d’année, Gigya nous propose une analyse exhaustive de l’évolution de l’activité sur les réseaux sociaux, et cette fois-ci encore, force est de constater que les grands réseaux continuent de dominer ce secteur. Facebook conserve sa suprématie avec 41 % du partage social, juste derrière, Twitter fait un excellent deuxième avec 30 %. Avec 20 % des parts, Pinterest s’affirme de plus en plus comme un potentiel challenger, et loin derrière, il y a LinkedIn et Google+ qui totalisent respectivement 4 % et 3 % du partage social.

partage-social

Facebook, champion du partage social

Même si les résultats de cette étude démontrent que la toute-puissance de Facebook commence à s’effriter un tout petit peu dans certains secteurs comme l’e-commerce, le réseau social de Mark Zuckerberg demeure le roi incontesté du partage social.

Le célèbre réseau social s’impose en effet dans l’éducation, les médias, les voyages et le partage des marques où il écrase quasiment la concurrence dans plusieurs zones géographiques, avec notamment 60 % du partage social en Asie et dans le Pacifique. Twitter lui emboîte naturellement le pas dans les mêmes secteurs allant jusqu’à le titiller dans certaines régions, notamment en Europe où il détient 45 % du partage social contre 47 % pour Facebook.

Pinterest prend la tête du e-commerce

Les réseaux sociaux accordent toujours plus d’espace aux annonceurs et aux publicitaires, notamment en contribuant à relayer l’information auprès de leurs utilisateurs. Il faut dire que les réseaux sociaux tiennent eux aussi à profiter de l’essor du commerce électronique, et dans ce secteur, c’est Pinterest qui prend les commandes avec ses 44 % très enviables.

ecommerce-social

Facebook occupe la deuxième place avec 37 % des parts du e-commerce et Twitter complète le podium avec quelque 12 %. Mais c’est bien Pinterest qui mène la danse sur ce terrain-là et qui continue de gagner du terrain avec son plug-in et son bouton qui ont décidément séduit les utilisateurs. Ici, les utilisateurs ont seulement à épingler les produits, les objets et les images de leur choix, et ils semblent adorer cette grande simplicité.

Google+ à la traîne !

Google détient une hégémonie absolue en matière de recherche en ligne, mais il n’empêche qu’il peine à se faire une place dans le partage social et dans les autres domaines du web toujours dominés par Facebook et Twitter.

facebook vs google plus

Bien sûr, tout utilisateur ayant un compte Gmail dispose de fait d’un compte Google+ à travers lequel il a la possibilité d’échanger du contenu (texte, photo, musique, etc.) avec ses amis. Néanmoins, la plupart des utilisateurs sont attirés par les réseaux sociaux traditionnels comme Facebook qui ont manifestement trouvé la recette idéale pour assurer leur promotion auprès du public. Ce que peine à réussir Google+ malgré sa magnifique interface et ses nombreuses applications.

Et donc, je fais quoi ?

Personnellement, site e-commerce ou pas, j’ai toujours tendance à travailler le partage sur Facebook, Google+ et Twitter. C’est le minimum syndical. Ceci dit, suivant votre secteur, l’un ou l’autre peut s’avérer inutile à cause du faible nombre de personnes qui s’intéressent à la thématique. La liaison entre ces réseaux est relativement facile. Google+ reste le plus problématique mais il existe des solutions pour y remédier, ici pour WordPress.

social_media_004618

En prenant le premier site que j’ai sous la main ( prentu.fr ), j’ai regardé la stratégie qu’ils ont mis en place. J’ai l’impression que le site n’est pas si vieux que ça, environ 1 an à tout casser. Mais ils ont visé juste en allouant des ressources dès le départ sur les réseaux sociaux. Ils ont d’ailleurs plébiscité les 3 réseaux dont je parlais plus tôt (ici, et ). Ils sont plutôt actifs et partagent des choses intéressantes. C’est un bon point supplémentaire car la majorité de mes clients ont la volonté de travailler les réseaux sociaux majeures mais ils n’ont pas les ressources (temps, argent, personnel) pour accomplir ces tâches de Community Management.

La critique que je pourrais faire est que les partages manquent de diversité. Il ne faut pas tomber dans le nombrilisme du partage social. Je ne suis pas les personnes sur Twitter parce qu’elles publient uniquement leurs produits, services ou contenus mais parce qu’elles ont une volonté d’être actives dans leur secteur. Partagez les articles de vos concurrents. A ce titre, ils peuvent avoir des contenus particulièrement intéressants pour vous mais aussi pour votre audience. Vous y gagnerez plus que vous n’y perdrez. Vous pouvez commencer dès maintenant en publiant cet article ;)

Arrêtez de tweeter vos articles de blog qu'une seule fois !
Les opérateurs Twitter : astuces pour CM et SEO

2 Comments on “Facebook domine le partage social, Pinterest est le roi du e-commerce et Google+ ne décolle pas”

  1. Bonjour, je vous bénit pour les écrits de votre site. J’ai débuté récemment le référencement. J’ai fait beaucoup des partages sur G+ et Twitter ainsi que sur Facebook. Par contre je ne m’engage pas trop dans la création des blogs satellites de toutes les façons, je ne suis pas une bonne rédactrice, mais jusqu’à là, on peut dire que la technique que j’ai utilisé est efficace. Un ami m’a déjà conseillé le PINTEREST mais j’ai pas encore l’occasion de le tester.

  2. Super article ! Après moi je trouve que le google+ est beaucoup plus lu que toute autre chose. Un ami a moi artiste qui à un site et qui ne fait pas de référencement ( enfin si que les moteurs) a un super classement Alexa avec jute 2500 g +1. Pour avoir le même classement avec FB, il lui faudrait un bon 20K de like …

    Bonne soirée Jérôme je clic g+ pour suivre vos articles a bientôt ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *